Henquo

Comment préparer l’entretien professionnel ? Quelles sont les formalités à respecter ?

Chaque salarié doit être informé, dès son embauche que ce soit dans un livret d’accueil ou dans son contrat de travail, qu’il bénéficie tous les deux ans d’un entretien professionnel à l’initiative de son employeur, quelle que soit la taille de l’entreprise.

L’entretien professionnel est consacré aux perspectives d’évolution professionnelle du salarié, notamment en termes de qualifications et d’emploi

Il est indispensable de préparer l’entretien professionnel et de suivre quelques étapes :

  • Prévenir le salarié un mois au minimum avant la date de l’entretien
  • Exposer le parcours du salarié au sein de l’entreprise (fiche de poste, formations déjà suivies, etc.)
  • Dresser une liste des perspectives d’évolution possible pour le salarié
  • Lister également par quel moyen (VAE, bilan de compétences, etc.) il est possible d’amener des axes de progression au salarié
  • Se documenter sur les formations envisageables (délai, durée, financement, etc.)

A la suite de l’entretien professionnel, la loi impose à l’employeur de rédiger un document dont une copie doit être remise au salarié. l’un doit être conservé par l’entreprise et l’autre remis au salarié. Une capitalisation des entretiens professionnels permet à l’entreprise d’asseoir son plan de développement des compétences, de mieux penser le lien entre sa stratégie économique et les aspirations et les potentiels de ses salariés, d’articuler son action avec la mise en œuvre individuelle du compte personnel de formation (CPF), mais aussi d’initier une démarche de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC).